VÊTEMENTS POUR FEMME DE SECONDE MAIN

 

L’amour des vêtements de seconde main sélectionnés avec passion en France : c’est le leitmotiv que s’est fixé la marque Marlène Rougier pour sa catégorie seconde main. Venez retrouver une grande sélection de pièces de seconde main uniques et originales, pour tous les styles et pour redonner une seconde vie à des vêtements qui n’attendent que ça.

LA MODE DE LA SECONDE MAIN

 

Pour Marlène Rougier, le seconde main vient premièrement d’un véritable amour du vintage : qui n’a jamais fouillé dans le dressing de ses parents, grands-parents, oncles/tantes pour voir ce qu’ils/elles portaient ? Cette passion du vintage et des choses un peu surannées, c’est aussi ce qui anime la marque Marlène Rougier au quotidien, surtout lors de ses phases de chinerie, où des heures durant elle déniche pépites et trouvailles.

La seconde main, c’est aussi un plongeon dans l’histoire d’un vêtement, ce qui en fait son identité. Et cette personnalité du vêtement, Marlène Rougier essaie d’y faire particulièrement attention lorsqu’elle chine. Tous les vêtements ne sont pas bon à prendre mais beaucoup valent la peine d’être ré-estimés à leur juste valeur. Attentive à cette dimension, Marlène Rougier attache une vraie importance à ce vécu du vêtement car c’est par celui-ci que passe aussi sa seconde vie.

POURQUOI ACHETER DES ARTICLES DE SECONDE MAIN ?

 

Acheter en seconde main, c’est opérer un virage vers une manière de consommer qui se veut plus responsable, moins intense et plus raisonnée. On ne s’arrache plus les dernières sorties qui changent 4 fois par an : on revient vers une consommation plus réfléchie, moins précipitée et on se tourne surtout vers des produits qualitatifs à des prix abordables. Pour résumer, acheter en seconde main revient à consommer moins, mais à consommer mieux.

En se tournant vers la seconde main, on offre également la possibilité au vêtement d’avoir une seconde vie, de ré-exister, d’avoir un nouvel usage. Acheter en seconde main revient finalement à réécrire une histoire au vêtement, que l’on mêle intimement à la sienne.

©2020 by Marlène Rougier.

0